Les 5 choses à faire en cas de sinistres :

 1/ Avertir votre assureur ou compagnie d’assurances ou votre banque et déclarer le sinistre le plus rapidement possible. Vous pouvez lui téléphoner, envoyer un sms, ou un mail ou un courrier. Et bien évidemment prendre contact avec le Bureau d’enquêtes Mosan

 2/ Dès que notre convention d’expertise est signée, vous pouvez nous communiquer les modalités de la première visite de l’expert mandaté par votre assureur ou compagnie d’assurance. Il est nécessaire de l’avertir que vous avez désigné un expert d’assuré qui vous aide dans la gestion de votre sinistre.

 3/ Sécuriser les lieux si possible, par des bâches, panneaux, signalétique adaptée, interdire l’accès etc… toutes les mesures conservatoires sont bonnes à prendre.

 FERMER ! le gaz, l’électricité, les arrivées d’eau

 4/ Photographiez les lieux, les objets et l’ensemble des objets endommagés.

 5/ NE SIGNEZ RIEN sans nous en parler ou montrer auparavant. Idem pour tout interlocuteur ou personne qui souhaiterait intervenir.

Qu’entend-t-on par sinistre ?

De nos jours, le mot est utilisé dans le vocabulaire juridique du droit des assurances, pour désigner toutes circonstances prévues au contrat d’assurance comme, le vol, l’incendie, le décès du souscripteur ou d’un tiers, un naufrage, ou un dégâts des eaux, dont la survenance génère pour la compagnie d’assurances l’obligation d’exécuter la prestation convenue.

Pour en savoir plus : https://www.assurances.be/couvertures-assurance-incendie-garanties

Nous reprenons ici les explications du site ci-nommé en référence.

Les couvertures, décrites par la loi comme obligatoires, sont les suivantes :

  • Dégâts occasionnés par un incendie, une explosion ou une implosion
  • Dégâts causés par la fumée et la suie
  • Dégâts occasionnés par la foudre (entraînant notamment des conséquences désastreuses pour vos appareils électriques ou électroniques)
  • Dégâts causés par un animal ou par une voiture ayant percuté un animal
  • Dégâts provoqués par un appareil de navigation aérienne (ex : un avion endommage votre toit)
  • Attentats et conflits du travail (y compris le terrorisme)
  • Dégâts causés par la tempête et la grêle 
  • Neige et glace dont la pression abime votre toit
  • Catastrophes naturelles (1)
  • Dégâts causés par des arbres tombés sur le bâtiment
  • Dégâts des eaux(*)
  • Bris de vitrage
  • Dégâts au bâtiment (fenêtres, portes) suite à un cambriolage (parfois, cette couverture ne s’applique que si vous choisissez de vous assurer aussi contre le vol)
  • Dégâts causés par du mazout

(*)Les dommages consécutifs à un dégât des eaux sont indemnisés, mais pas les frais de réparation de la cause elle-même.

(1) Exception : si vous avez l’intention de construire une maison dans une zone reconnue comme potentiellement inondable (voir : zone reconnue comme potentiellement inondable), votre assureur peut alors refuser de couvrir les catastrophes naturelles. Cette exception est d’application depuis le 23 septembre 2008. Toutes les habitations qui se trouvaient déjà dans une zone inondable avant cette date ne sont cependant pas concernées.

Si votre assureur devait malgré tout accepter de vous couvrir malgré le risque d’inondation accru, il peut de son plein gré adapter la prime ou la franchise à la situation. Il peut en outre vous imposer de prendre des mesures préventives (contraintes architecturales, pose d’un bassin de rétention…).

 

Que faire en cas de dégâts des eaux ?

Que faire en cas d’inondations ?

Nous vous renvoyons au site officiel du SPF Economique qui résulte parfaitement l’ensemble des informations relative à ces sinistres spécifiques.

Prenez conseil auprès de nos services car les contrats d’assurances réserves parfois bien des surprises.

* A remplir obligatoirement

Nom et Prénom *
Fill out this field
Adresse de Messagerie *
Veuillez saisir une adresse de messagerie valide.
Votre demande
Fill out this field
30 - 9 = ?
Enter the equation result to proceed
Téléphone *
Fill out this field

Catastrophe naturelle, calamité, fond des calamités, comment procéder ?

Une démarche en un clic !

Pour en savoir plus en Région Wallonne : Fond des calamités

 

Menu